samedi 16 décembre 2017

Something truly special

Attention, ceci est une "critique" de Star Wars Episode VIII : The Last Jedi. Et ça va spoiler de ouf. Mais genre... DE OUF. J'ai pas envie de m'embêter à les éviter de toute façon. ^^


Je ne sais pas par quoi commencer. Comme je l'ai dit, j'avais aimé The Force Awakens et j'attendais grandement ce nouvel épisode. Je l'ai vu le jour même de la sortie contrairement à son prédécesseur et en sortant de la salle, je me sentais bizarre. Je ne savais absolument pas ce que j'en avais pensé, j'étais déboussolé. Pourtant ils avaient prévenu pendant la promo du film : "ça sera sûrement un peu choquant" mais je m'étais dit que c'était pour rassurer les fans qui criaient au remake à la sortie du VII. Mais non c'était vrai.

Je n'ai jusqu'ici détesté aucun Star Wars, je les aime tous avec leurs qualités et leurs défauts et ils ont tous de grosses qualités et de gros défauts, ça fait partie de l'ADN même de Star Wars. Et c'est une chose que beaucoup de fans oublient souvent, ils rappellent que Star Wars doit faire passer des messages, que Star Wars doit être de l'aventure, du mystique, de la politique, une grande épopée féerique dans l'espace... mais c'est aussi une saga qui sait prendre des risques, et les risques ça passe ou ça casse. Regardez donc la prélogie et comment le public la voit, SURTOUT les fans. Et à en voir les réactions au nouveau film de la franchise, c'est toujours le cas (à ceci près que peu de personnes disent que le film est foncièrement mauvais). D'ailleurs en ce qui me concerne je me suis mis à apprécier certains défauts, comme certaines répliques à propos du sable, parce que les défauts des fois c'est rigolo, et il vaut mieux en rire de bon cœur plutôt que de cracher dessus.

Mais en sortant de la séance j'ai douté... j'avais adoré beaucoup de passages de ce film et je n'en avais détesté aucun, mais pourtant quelque chose en moi n'était pas rassuré. Quand on en a reparlé une fois rentrés chez nous, j'étais tout de même surexcité en repensant à de nombreses scènes. Mais j'étais toujours intrigué car si j'avais été touché par plusieurs scènes, je n'avais pas réagi de "la bonne façon", non pas qu'il faille pleurer devant ce genre de scènes, mais c'est quand même plutôt mon genre.

La nuit a passé et je ne comprenais toujours pas mon ressenti, ce qui se passait en moi, pourquoi j'avais l'impression que quelque chose n'allait pas alors que j'avais peu de choses à lui reprocher ? Boarf, la vie continue après tout. Alors j'ai continué à vivre normalement, reprenant ma routine. Et d'un seul coup, alors que je rentrais des courses (passionnant, pas vrai ?), j'ai repensé à la toute dernière scène de Luke. Aux deux soleils (que je n'avais même pas vus en plus). A la bure de Jedi qui tombe car son possesseur n'a plus besoin de son enveloppe corporelle. Parce qu'il a compris. Et à ce moment là j'ai compris ce qui n'allait pas. Je venais juste de réapprendre ce qu'était Star Wars. Au delà de ses qualités, de ses défauts et de tout ce que les fans en pensent. Star Wars, c'est ma saga de films préférée. Parmi mes souvenirs les plus lointains, je me souviens de Star Wars ("Allez Chicco, on met la gomme !" sur la télé du salon de me toute première maison).

The Force Awakens était vraiment très divertissant et je trouve que c'était un vrai appel à l'aventure. The Last Jedi c'est un appel au rêve. Rian Johnson connaît et comprend Star Wars comme je l'ai rarement vu chez certains cinéastes, mis à part Dave Filoni, le créateur de Clone Wars et Rebels. Ils voient tous les deux Star Wars exactement comme George Lucas et je crois que c'est ça qui m'a déboussolé.
Je m'étais directement fait à l'idée, lors du rachat par Disney, que désormais il ne faudrait plus attendre de Star Wars ce qu'on pouvait en attendre lorsque George Lucas était à la barre de Lucasfilm. J'attendais juste de bons divertissements et j'avais été servi par TFA et Rogue One. Mais là c'était autre chose. J'avais l'impression de redevenir enfant, quand je regardais les VHS de la trilogie originale et les DVDs de la prélogie. L'une des critiques presse qui m'avait le plus marqué après l'avant première était celle-ci d'Anthony Breznican : "#TheLastJedi will shatter you - and then make you whole again". Et je crois que c'est tout simplement ce qui s'est passé.

Et je sais que beaucoup de monde sera en désaccord avec moi. Beaucoup de fans ont encore plus détesté ce film que TFA ou même la prélogie. Je m'en fous. Et je ne me battrai pas avec eux. Ils ont le droit de ne pas être d'accord avec moi. Tant pis pour eux ou pour moi, je m'en fous. Ce film ne peut pas plus représenter Star Wars à mes yeux.

Maintenant j'aimerais soulever quelques petites choses. Donc voici une liste de ce que j'ai préféré, pour commencer :

  • L'histoire de Kylo et Rey, très inspirée de KOTOR, mais très neuve en même temps, qui gagne en intensité jusqu'à un final explosif. 
  • Luke Skywalker. Mon coeur est encore brisé, mais il n'est pas "mort". Obi et Yoda le sont, Luke est bien plus fort qu'eux, il a tout simplement quitté son enveloppe corporelle par sa propre volonté. 
  • La Résistance qui échoue sans arrêt. Parce que des fois il faut garder espoir même lorsque rien ne fonctionne. 
  • Pour la première fois, on voit une bonne action des gentils en dehors du conflit principal (la libération des fathiers). 
  • Snoke et l'interprétation magistrale d'Andy Serkis. Je suis content qu'il soit mort, et toute la scène entre le moment où Rey arrive devant lui jusqu'à ce que le sabre explose fait partie de mes séquences préférées, tous Star Wars confondu. En fait j'ai adoré toutes ses scènes et j'espère qu'on aura droit à au moins un livre sur lui, vu que Phasma a eu droit à un livre ET un comics. 
  • Rose qui apprend à Finn pourquoi la Resistance existe et pourquoi elle en fait partie, parce que lui il s'en fichait de tout ça, mais plus maintenant. 
  • Holdo et sa scène finale. Et aussi son unique scène avec Leia, elles donnent vraiment l'impression de se connaître depuis des années et leurs adieux ont beaucoup marché sur moi. 
  • Leia. C'est facile de tomber dans la caricature du style "Elle est morte IRL, faut pas en dire du mal" mais je trouve vraiment que c'est le film qui contient la plupart des meilleurs moments de Leia. Le IX aurait dû être son film, comme le VII était celui de Han et le VIII celui de Luke. Je suis malheureux. 
  • La musique, surtout le nouveau thème de Luke qui est super. Au premier visionnage j'ai trouvé qu'il y avait trop d'anciens thèmes et peut-être qu'il y en a trop, mais malgré ça musicalement TLJ arrive vraiment à avoir sa propre identité et c'est très bien comme ça. Toujours aussi fan des thèmes de Rey et de Kylo qu'on entend beaucoup ! 
  • Le duel final. C'est comme le dernier duel Maul/Obi dans Rebels, le style est très Samourai/Western et ça va clairement diviser le public, tout comme les duels de TFA. Pour moi ça a très très bien fonctionné. 
  • Les batailles. Les deux batailles spatiales sont très bien et très neuves par rapport à ce qu'on a vu dans Star Wars, la première est bien fun et prenante, la seconde est impitoyable et pleine d'émotions. La bataille de Crait (ou plutôt le massacre de Crait) est sublime et la course-poursuite entre le Faucon et les TIE est très excitante, surtout avec cette nouvelle version de "Here They Come !". Lorsque Finn fonce dans le rayon j'étais crispé comme rarement, j'ai vraiment cru qu'il allait mourir là. 
  • Chewie et les Porgs. Porgs > Jar Jar > Ewoks. Déso pas déso. En général j'ai bien aimé les créatures du film. 
Il y a plein de choses que j'ai aimé dans le film qui n'apparaissent pas ici mais c'est parce que sinon je ferais presque un résumé du film, ce serait pas très intéressant. xD

Alors passons donc aux choses que je n'ai pas aimées.

  • Je chiale. 
  • Manque de R2, ça c'est un gros défaut pour moi. J'aime beaucoup BB-8 mais R2 reste R2 et là il n'a qu'une seule scène et c'est triste... Il apparait plus dans TFA alors qu'il est éteint. MAIS. Il est bien mieux utilisé ici que dans TFA. Je suppose que ça contrebalance ? 
  • Manque de politique, même s'il y en a plus que dans TFA. On ne voit pas du tout l'impact du First Order dans la galaxie, une scène où on les voit prendre le contrôle un peu comme la scène de l'Ordre 66 aurait été parfaite pour me rassasier. 
  • La scène finale...On avait une scène parfaite pour clôturer le film avec le Faucon qui fonce à travers l'espace. Mais non, vous avez pas envie de voir le gamin tête à claques que vous avez vu 2 fois à Canto Bight ? En fait il a la Force ! Et regardez cet air déterminé sur son visage ! Waow ! Cette fin m'énerve énormément. (en plus on remarquera que sur un groupe composé d'un garçon noir, une fille et un garçon blanc, celui qui a la Force c'est le dernier. huhuhu. Pardon pour ce point SJW.)

Voilà, on va sûrement me bolosser pour avoir osé aimer ce film mais bon c'est pas grave, Luke m'a donné la parfaite réponse à donner à ceux qui me haïront. "Every word in that sentence was wrong."
Je retourne pleurer en écoutant la BO, en attendant que le film sorte enfin en Blu-Ray.

See ya 'round, kid.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire